La moxibustion à Genève

La moxibustion

Depuis 2010, la moxibustion a été inscrite au patrimoine culturel immatériel de l’humanité de l’UNESCO.

La moxibustion utilise la chaleur pour stimuler des points d’acupuncture. Le moxa est l’objet chauffant. Il est positionné sur le manche de l’aiguille d’acupuncture et inséré dans un point du corps.

Notre moxa est composé d’armoise broyée et séchée. La plante est spécialement préparée pour cette utilisation.

Nous proposons cette technique seule ou combinée avec celle de l’acupuncture.

La moxibustion, un soin ancestral et mondial

Le « Huangdi Nei Jing », le plus ancien manuscrit de médecine chinoise connu, fait référence à la moxibustion. C’est une technique de thérapie chinoise ancestrale.

La moxibustion a traversé les continents et les religions. Au Japon, il était utilisé lors des cérémonies bouddhistes d’initiation de moines et nonnes. En Europe, le moxa était utilisé au XIX siècle pour traiter des maladies chroniques. Balzac en fait d’ailleurs mention dans certains de ses écrits. Mais l’art de la moxibustion, en Europe, s’est peu à peu perdu. Il est aujourd’hui un des piliers de la médecine traditionnelle chinoise.

Dans la pratique

Plusieurs méthodes de conditionnement du moxa existent : en bâtonnet, boulette ou cône. C’est la chaleur de la combustion du moxa sur le point d’acupuncture qui va activer le traitement.

Le médecin chinois tient le bâtonnet allumé à quelques centimètres du point d’acupuncture à traiter. Le patient peut au bout de quelques minutes, ressentir une agréable chaleur.

La moxibustion est un formidable soin curatif et préventif des rhumatismes, des douleurs articulaires et musculaires, des troubles digestifs et gynécologiques ainsi que des maladies chroniques.